Spectacles

Damnatio Memoriae

31 décembre 192 après J.-C., dans une Rome antique dégénérée, on assiste à un banquet sanglant. Après presque un siècle de stabilité, fruit du labeur d’une série d’empereurs philosophes, Rome est au sommet de sa gloire et de son étendue. L’empereur Commode, fils de Marc-Aurèle, vient à Rome célébrer son triomphe et assoir son autorité aux dépens d’un sénat inquiet et conservateur. Il le fera avec cruauté et violence. C’en est trop pour la garde prétorienne qui commande son assassinat. C’est le coup d’envoi de la longue chute de Rome. Le trône sera désormais offert au plus offrant. Intrigues de palais, corruption, assassinats, traitrises marqueront la suite des évènements. Cette Rome barbare et païenne s’évertue à assassiner ses meilleurs éléments avec une constance et un acharnement surnaturels. C’est l’histoire de la grande spirale infernale de l’humanité.

Nul besoin d’être prophète pour voir le ciel s’obscurcir ou pour établir un parallèle entre la chute de Rome et la nôtre, imminente. Car c’est en courant les yeux fermés et en riant que l’homme se dirige vers la sortie de l’histoire.

Sébastien Dodge, comédien, auteur et metteur en scène, dirige ici ses confrères et consœurs de la Banquette arrière. Une œuvre radicale, folle, un peplum-trash-pop comme vous n’en avez jamais vu!

Damnatio memoriae, le musical : disponible ici!

Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
Du 11 au 30 novembre 2014

Photos : Marie-Claude Hamel
Affiche : Ulysse Del Drago (Photo), Aletier Atoca (Design graphique)